Get Adobe Flash player


Il aura fallu attendre que les Eagles aient pris 28 ans de vacances (très actives il est vrai, puisque tous poursuivi leur carrière solo) depuis leur dernier album studio avant de nous gratifier de ce nouveau double CD contenant pas moins de 20 nouvelles compositions signées Don Henley, Glenn Frey, Timothy B. Schmit et Joe Walsh ainsi que quelques acolytes parmi lesquels Paul Carrack, David & J.D. Souther pour ne citer qu'eux.


Le résultat est tout simplement parfait. Les mélodies sont toutes plus harmonieuses et accrocheuses les unes que les autres, avec un goût de "grand classiques" tout en étant nouvelles. Les orchestrations, mélange parfait des sonorités d'hier et des habillages musicaux actuels, sont sans défaut. La qualité d'enregistrement est tout simplement irréprochable et fait figure de référence dans la production musicale contemporaine.


Des titres de l'album, pourtant tous d'excellente facture, deux ont mes faveurs : Long Road Out of Eden, sorte de "suite inavouée" d'Hotel California, et Busy Being Fabulous dont les Eagles nous font le plaisir de vous offrir le clip ci-dessous...


Fans d'hier, d'aujourd'hui ou de demain, précipitez-vous sur ce double album : c'est le sucre dans le café, la cerise sur le gâteau, le tendre bisou du réveil.


ORDER
Eagles Band Website
Mailing List
Add To Profile

Long Road Out Of Eden

(Universal)    


Site officiel : www.eaglesband.com



La même église de la Trinité à Toronto. Les mêmes chansons, et dans le même ordre que dans "The Trinity Sessions" sorti en 1988. Les mêmes quatre membres des Cowboy Junkies. Et presque le même titre d'album : "Trinity Revisited".


J'entends déjà certains me dire : "N'est-ce pas du masochisme d'acheter le même album, du même groupe 20 ans après ?". Eh bien NON, et voici pourquoi :


  • parce-que "Trinity Revisited" marque les 20 ans de l'album qui a véritablement lancé 

      leur carrière internationale : "The Trinity Sessions".


  • parce qu'il ne s'agit pas de simple ré-interprétations, mais réellement d'une re-visitation au   

      bénéfice de 23 ans d'une carrière faite de 16 albums et de nombreuses tournées de par le monde.



  • et enfin parce que, cerise sur le gâteau, ce CD est accompagné d'un DVD contenant 6 des chansons de l'album magnifiquement enregistrées en un Dolby Digital 5.1 parfait, léger et aérien. Enfin, il est possible aux fans de la première heure tels que moi, qui avaient tant fantasmé sur la voix envoûtante de la belle Margo en écoutant l'album matin, midi et soir ("The Trinity Sessions" ne contenait pas de photos du groupe, et internet était balbutiant....) de voir cet album  devenu emblématique du groupe, en plus de l'écouter !

20 ans après, l'émotion est intacte, comme au premier jour. Et plus qu'un magnifique cadeau fait par les Cowboy Junkies à leurs fans, démontrant à quel point ce quatuor canadien a su rester proche d'eux, "Trinity Revisited" démontre de manière absolue que le groupe a su garder l'esprit qui le guidait (certainement pas un "Misguided Angel") il y a vingt ans déjà.


 


Trinity Revisited

(Latent Recordings)    


Site officiel : www.cowboyjunkies.com


 

The Trinity Sessions, en 1988...


L'humanité est assise sur une bombe à retardement. Les savants du monde entier s'accordent pour dire qu'il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire - un dérèglement majeur du système climatique qui entraînerait des perturbations météorologiques extrêmes, des inondations, de longues périodes de sécheresse, des vagues de chaleur meurtrières.


Cette catastrophe d'une ampleur sans précédent, nous en serions les premiers responsables ; nous seuls pouvons encore l'éviter.


Plutôt que de sonner le tocsin de l'apocalypse ou de céder à la délectation morose, Une vérité qui dérange a choisi d'illustrer et de relayer l'action et le combat passionné d'un homme, l'ancien Vice-président Al Gore, qui depuis cinq ans sillonne les États-Unis (mais aussi l'Europe et l'Asie) pour persuader ses concitoyens de l'urgente nécessité de réagir à cette crise.


Un excellent reportage mettant en parallèle la vie et l'action d'Al Gore en mettant en avant ses conférences claires, précises, imagées, imparables... donc effrayantes de réalisme. Il y a urgence :  Cliquez ici pour savoir quoi faire !


 

Une vérité qui dérange                                         (Documentaire)


Site officiel français : www.criseclimatique.fr


Site officiel anglais : www.climatecrisis.net 


Pour commander le DVD Zone 1 (anglais), sortie le 21 novembre 2006 : www.amazon.com




Taormina, cité sicilienne nichée au pied de l'Etna. Voilà le point commun avec l'Auvergne natale de Jean-Louis : les volcans.


Paradoxalement, la distance géographique de Taormina est inversément proportionnelle avec la proximité des propos de ces douze nouvelles chansons. Car oui, avec Taormina, Jean-Louis Murat sort son album le plus personnel, le plus intimiste depuis Dolores.


Aux délices de l'écoute de textes toujours aussi finement ciselés et mis en valeur par des mélodies aussi simples que précieuses (le paradoxe est toujours aussi vrai), Murat ajoute cette fois une touche de réflexion intérieure, de questionnement, qui viennent faire résonner en nous nos failles, nos blessures, ou simplement nos propres interrogations au fur et à mesures que s'égrennent les accords de guitare. Un frisson doux-amer s'insinue alors, et nous parcourt le corps. Extraits :


"Je voulais vous dire, Pour ce qui s'est passé, J'avais pris, Le chemin des poneys, Peine d'amour, Au premier jour, En peine de coeur, Peine d'amour, Peine toujours, Peine dans mon coeur".


"En gabardine, Dieu mesure, A la tasse, Mon chagrin, Sors avec moi, Forge l'éclair, Coupe la mort, A Taormina, Je mesure ma peine, A Taormina..."


"Sans la moindre idée, De ce qui sera après, Dans ce séjour des morts, De quoi viens-tu me parler ?, Dans ce vaste séjour des morts, oû je m'ennuie, A l'heure de la fin, Dégage de ma prairie."


"Ma neige éternelle, Mon tendre tourment, Je n'ai plus que toi, Je suis ton amant, L'eau de ma rivière, N'aura pas eu le temps, Pas eu le temps, D'atteindre ton coeur."


"Vain désir de vivre, Et de mourir en paix, voilà l'étrangère, Au coeur de mon pays."


Pour un premier album auto-produit, depuis la fin de son contrat avec Labels/Virgin l'an passé, Jean-Louis Murat nous livre ici l'un de ses meilleurs albums. Agréable surprise : entendre Laure, son épouse, participer aux choeurs de certaines chansons.


Enregistré avec Stéphane Reynaud à la batterie et Fred Jimenez à la basse (sauf Taormina et l'Heure du berger où JLM joue lui-même à la basse) cet album sera la dernière apparition de Fred qui a émis le souhait de poursuivre sa carrière sur d'autres chemins.


Dès lors, outre Stéphane Reynaud (son batteur depuis "Lilith"), deux nouveaux musiciens Michaël Garçon et David Forgionese l'accompagneront sur scène... A découvrir au Fri-Son (Fribourg) le 8 décembre et à l'Usine à Gaz (Nyon) le 9 décembre. J'y serai ! Et vous ?


Taormina                                                 (Scarlett/V2)    


Site officiel : www.jlmurat.com


Tombé dessus par hasard à la Fnac (j'ai pas eu mal, le meuble non plus), j'ai adoré et acheté deux albums. Aucun regret, c'est de l'excellent jazz-funk/soul.


Roy Hargrove a été découvert en 1987 par Wynton Marsalis qui l'a aidé à lancer sa carrière. Depuis il a joué avec les plus grands : Sonny Rollins, Joe Henderson, Brandford Marsalis, Steve Coleman. Il a également participé à l'enregistrement des albums de plusieurs de ses amis : D'Angelo, Erykah Badu, Common... excusez du peu.


C'est dire si, quand en 2003 il endosse également la casquette de producteur, ses amis lui rendent facilement la pareille en participant à l'enregistrement de son album "Hard Groove", acceptant même de se joindre à sa formation, le "RH Factor". Cette collaboration se poursuit aujourd'hui avec la sortie de l'album "Distractions" qui ne démérite pas par rapport au précédent.


A écouter en voiture, toutes fenêtres ouvertes, à l'occasion d'une ballade au bord du lac ou en campagne. Et bien sûr à acheter les yeux fermés... attention tout de même au meuble de la Fnac qui peut faire très mal ;-).


Distractions                                         

(The Verve Music Group)                                         


Site officiel : www.vervemusicgroup.com



Hard Groove

(The Verve Music Group)





Quoi de mieux qu'un peu de fraîcheur made in british blues des 70s pour démarrer le printemps qui s'annonce ? Dans ce contexte, l'intégrale des enregistrements du Chicken Shack pour le mythique label anglais Blue Horizon arrive à point nommé.


Tous les morceaux ont été remasterisés, un livret détaillé retrace la carrière du groupe, et quelques inédits parsèment cette compilation.


L'occasion idéale pour (re-)découvrir ce groupe connu grâce à l'énergie et de son leader et guitariste Stan Webb, et à la magnifique voix d'une certaine Christine Perfect qui deviendra quelques années plus tard madame Christine McVie et continuera sa carrière avec son mari John McVie, bassiste du groupe Fletwood Mac.


The Complete Blue Horizon Sessions

(Sony BMG)

 

Pour plus d'infos sur les grands noms du british blues : www.britishblues.htm

    

   




Subtil et très réussi mélange entre deux genre dont la rencontre paraissait plus qu'improbable : le blues et la musique électronique.


Dix musiciens/dj's différents (dont Moby) s'essaient avec beaucoup de bonheur aux samples et remixages de classiques du blues dans leur musique.


Le résultat est parfait et très homogène. Avec un gros coup de coeur pour "Parchman Blues" sur laquelle je ne peux m'empêcher de frissonner chaque fois que je l'entends : Un sample de 1947 d'Henry Jimson Wallace intitulé "No More, My Lawd (Plus de ça, Seigneur), un solo de trombone grandiose interprété par Delfeayo Marsalis, et George Porter Jr (du groupe The Meters) à la basse. A couper le souffle... mais surtout à déguster avec un rhum vieux St-James de la même année, et un cigare cubain !


A posséder absolument et à passer en fin de soirée à vos amis épicuriens.


Blues Lounge

(Putumayo World Music)


D'autres mélanges de genres (musique latino, africaine, etc...) sont disponibles dans la même collection.


Plus d'infos : www.putumayo.com